Région du fleuve Mano : gros plan sur le conflit

Dans la région du fleuve Mano composée de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone, deux guerres civiles et deux crises politiques ont causé la mort de plus de 500 000 personnes et la destruction des institutions publiques.

Lindsay Duffield Wed, 08/07/2019 - 10:30
République démocratique du Congo : gros plan sur le conflit

Tristement célèbre pour l’ampleur de ses atrocités commises en Ouganda, l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) est désormais dispersée dans les régions frontalières du Soudan du Sud, de la République centrafricaine et de la DRC. Depuis 2008, quelque 7 600 civils auraient été enlevés par la LRA dans ces trois pays. 

Lindsay Duffield Wed, 08/07/2019 - 10:21
République centrafricaine : gros plan sur le conflit

Historique du conflit en République centrafricaine

La République centrafricaine (RCA) détient une longue et turbulente histoire de conflits violents et d’instabilité politique. Depuis 2013, date à laquelle la dernière crise a éclaté, des efforts considérables ont été faits pour éviter que le pays ne sombre dans le conflit armé. 

Lindsay Duffield Wed, 08/07/2019 - 10:11

À l’écoute des jeunes associés À des groupes armés dans le nord-ouest de la république centrafricaine

Conciliation Resources et Femme Homme Action Plus (FHAP) ont mené un exercice d’écoute avec des jeunes associés à des groupes armés à paoua (préfecture de l’ouham-pendé). Cet exercice avait pour objectif de comprendre les raisons pour lesquelles les jeunes s’engageaient dans des groupes armés, leur vie au sein desdits groupes, ainsi que les voies possibles de la démobilisation et les défis auxquels les jeunes sont confrontés à leur retour au sein de leurs communautés respectives.

Paix et sécurité en République centrafricaine

Après l’échec de plusieurs processus de paix, un accord de paix a été négocié à Khartoum et signé dans la capitale bangui le 6 février 2019 par le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés. Dans le contexte de préparation à l'organisation des élections en décembre 2020, l'étude cherche à comprendre le point de vue des populations locales et ainsi guider une politique efficace et volontariste durant et après cette période crucial.

Développement, paix et sécurité : le cadre post-2015

L’expiration des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) s’approche. Pourtant, pour les pays fragiles ou en proie à des conflits, ceci n’est qu’un détail technique ; ils ne les auront pas réussi. Alors que le débat concernant le cadre post-2015 s’accélère, Teresa Dumasy souligne l’importance d’une procédure consultatif et de s’aborder aux moteurs des conflits.

Pourquoi la paix est-elle plus importante que jamais ?

La paix, la sécurité, un avenir, tels sont les besoins fondamentaux que les gens en proie à un conflit violent désirent et recherchent à tout prix. Or, s’efforcer de rétablir la confiance, les moyens de subsistance, les institutions et les relations est un travail complexe et à long terme, émaillé de bonds en avant et de pas en arrière: voilà en quoi consiste la mission même de la consolidation de la paix. Nous ne pouvons pas ne pas la mener.

Avec nous, la paix devient possible.

Conciliation Resources est une organisation internationale déterminée à mettre fin aux conflits violents et à créer des sociétés plus pacifiques. Tous les jours, des personnes vivant en zones de conflit font le choix courageux de rejeter la violence en œuvrant en faveur de la paix. Nous travaillons directement à leurs côtés, ainsi qu’avec les dirigeants politiques au pouvoir.

Impossible de rester en place

Après le retrait des forces de l’Union africaine des zones touchées par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), les activités de groupes armés se sont intensifiées dans la zone. L’insécurité croissante a compliqué la liberté de mouvement et les pratiques agricoles. Cela a restreint l’accès aux terres et la propriété foncière, phénomène qui a une incidence particulière sur les femmes et d’autres groupes exclus de la société. La présente note d’orientation propose un ensemble de recommandations en vue de l’amélioration de la sécurité, de l’accès aux terres et de la propriété foncière parmi les femmes et les groupes marginalisés.

Subscribe to